REPONSE A SCIENCE ET VIE : VOIR LA PAGE : DERNIERES NOUVELLES AU 27/08/05.../ SEPTEMBRE 2005 : CONGRES INTERNATIONAL SUR LE SUAIRE A DALLAS (USA)...A SUIVRE SUR CE SITE...
 
 
 
 MISE EN LIGNE : FEVRIER 2005
 DERNIERE MISE A JOUR : 27 AOÛT 2005
 CONTACT  
 

POURQUOI CE SITE ?

 

POUR LA PREMIERE FOIS LA SYNTHESE ACTUALISEE DU DOSSIER SCIENTIFIQUE DU SUAIRE DE TURIN EN FRANCAIS.

Avant de commencer je vous propose de visualiser l'objet, presque comme si vous le touchiez, en allant dans la galerie photo, avant de revenir ici.

Le suaire de Turin, ou Saint Suaire est une grande pièce de lin qui apparut pour la première fois dans l'histoire au 14ème siècle en France.

Comme on le sait, elle porte un image très étonnante, à peine visible : celle d'un homme portant toute les marques de la crucifixion de Jésus, telle qu'elle est racontée dans les évangiles.

Une histoire mouvementée allait commencer mais l'intérêt pour cette pièce allait croître considérablement lorsque furent prises les premières photos du supposé linceul, dont les négatifs montraient l' extraordinaire image de ce corps crucifié, d'un réalisme incompréhensible.

Les études et les polémiques se poursuivirent tout au long du 20ème siècle : ce fut l'époque des études essentiellement médico-anatomiques qui conclurent que le suaire avait très probablement enveloppé un homme réellement crucifié (Vignon, Barbet, Delage).

 

En 1978 eut lieu pendant 5 jours, directement sur place, la grande étude du STURP (Shroud of Turin Research Project) conduite par des scientifiques de plusieurs disciplines  qui amassèrent un très impressionnant ensemble de données et d'échantillons de surface à partir desquels ils purent produire plusieurs articles dans des revues scientifiques internationales. Le STURP finit par conclure officiellement que l'image du suaire n'était pas une peinture et que le processus de formation de celle-ci restait inexpliqué.

 

Beaucoup crurent alors à l'authenticité du suaire et certains virent dans l'image l'effet de la Résurrection.

 

En 1988 les résultats de la datation au carbone 14 donnant un âge médiéval au suaire firent s'écrouler toutes ces certitudes accumulées depuis des décennies.

 

Dès lors, et bien que rien ne fut expliqué sur la nature et la formation de l'image, l'intérêt pour cette pièce unique diminua considérablement et il était acquis qu'il s'agissait d'un faux médiéval, une fausse relique de plus, particulièrement réussie.

Quelques personnes proposèrent alors des "théories" pour essayer d'expliquer les discordances entre la datation au radiocarbone et la montagne d'arguments, certains très solides, en faveur de l'authenticité (effet de l'incendie de 1532, couche microbienne recouvrant le suaire, effet de radiations etc.).

Mes ces "théories" ne résistèrent pas aux critiques des experts et contribuèrent à décrédibiliser la "science du suaire".

 

Plus récemment, d'autres chercheurs reprirent les données et les échantillons de 1978 dans une ligne plus scientifique, au premier rang desquels figure Raymond N.Rogers, chimiste retraité des laboratoires de Los Alamos et ancien membre du STURP.

Ce qu'il allait découvrir, sur la base de recherches vraiment scientifiques, allait bouleverser complètement la donne.

 

Ce site vous présente donc la reprise de l'ensemble du dossier scientifique du suaire en intégrant ces derniers développements.

Son objectif est de permettre à chacun de se faire sa propre opinion sur la seule question qui, au fond, nous intéresse : que peut dire la science aujourd'hui sur la question de l'authenticité du suaire?

 

A QUI S'ADRESSE CE SITE ?

 

Pour comprendre le contenu de ces pages il est nécessaire d'être déjà familiarisé avec le suaire.

Pour ceux qui en entendrait parler pour le première fois, je conseille dans la page Liens quelques livres ou sites donnant une vue d'ensemble du suaire.

De plus il est sans doute utile d'avoir un minimum de culture scientifique, bien que j'ai essayé de simplifier les choses mais sans simplisme.

La recherche scientifique en général est souvent fastidieuse et l'étude scientifique du suaire n'échappe pas à la règle.

Puisque mon projet était d'aller au fond des choses, de vérifier en détail chaque affirmation autant que c'était possible, ces pages sont nécessairement longues et leur lecture demande attention, concentration et motivation.

 

QUE CONTIENT CE SITE ?

 

L'objet de ce site est strictement et volontairement limité aux considérations scientifiques au sens des sciences dites "exactes" (physique, chimie, optique essentiellement).

Ainsi vous ne trouverez pas ici d'information structurée sur : l'histoire du suaire et des recherches, l'anatomie du corps, les détails de l'image et leurs interprétations historiques, la philosophie ou la théologie etc.

 

LES SOURCES UTILISEES :

 

J'ai souhaité me rapprocher au maximum des textes originaux des auteurs et je m'en suis procuré certains.

De plus, il existe sur Internet une véritable mine d'or qui rassemble beaucoup des textes principaux et complets des chercheurs, le site de référence mondiale pour le suaire (en anglais) : www.shroud.com.

J'ai donc compilé des dizaines d' articles ( et des centaines de pages ) les plus pertinents sur chacun des sujets, confronté les points de vue, recoupé les données et soupesé leur valeur afin de parvenir au plus près des faits avérés.

Il y a donc bien entendu de ma part un choix mais sous-tendu, du moins je m'y suis efforcé, par un maximum d'objectivité.

Ceci se reflète dans la structure des pages principales où l'on trouve d'abord une présentation des données, puis une discussion de leur valeur et signification, enfin un conclusion argumentée qui, bien sur, reflète mon point de vue.

 

NAVIGATION SUR LE SITE :

 

Il y a deux façons d'utiliser ce site :

- soit en s'intéressant à un domaine particulier à partir du menu général.

- soit, et c'est préférable, en suivant un parcours logique en utilisant les flèches des bas de page à partir de celle-ci.

Seuls les chapitres : "Dernières nouvelles", "divers" et "liens" ne sont pas inclus dans ce parcours.

 

A noter que la plupart des pages contiennent des images cliquables qui ouvrent une nouvelle fenêtre avec des images agrandies, détaillées et souvent commentées venant illustrer et compléter le texte.

 

Enfin la plupart des pages possèdent une version imprimable .

 

MAILING LIST ET CONTACTS :

 

Je serai heureux d'avoir vos points de vue sur les sujets traités et je m'efforcerai d'y répondre dans la mesure de mes moyens et de mon temps (limité).

Pour cela, il suffit d'envoyer un mail .

Les questions et avis les plus intéressants pourront être publiés sur ce site.

Les avis d'experts dans les différents domaines étudiés sont particulièrement souhaités.

De même, si vous souhaitez être tenu au courant des évolutions importantes de ce site et surtout des nouvelles découvertes sur le suaire, envoyez moi un mail avec comme objet simplement : mailing list.

Pour terminer je lance un appel à ceux qui accepteraient de traduire bénévolement ce site en anglais (ou d'autres langues).

 

 

Il est temps maintenant de commencer et je vous invite à cliquer sur la flèche pour commencer la "visite commentée" du suaire confronté à la science....

 

Version imprimable de la page

 

 

 

 

 
[ Accueil ] [ Le Lin et le Tissu ] [ Carbone 14 ] [ L'image ] [ "Sang" ou "Peinture" ? ] [ Formation de l'image ] [ SYNTHESE ] [ Autres Faits ] [ Dernières Nouvelles ] [ Liens ] [ Mises à Jour ] [ Questions/Réponses ] [ L'Auteur ] [ Galerie Photos ] [ Plan du Site ]
Copyright © suaire-science.com