L'ARAGONITE DU TRAVERTIN

 

Lors de l'analyse des résultats des données spectroscopiques, des chercheurs remarquèrent des perturbations importantes et inexpliquées dans les spectres en des points très précis de l'image et en particulier au niveau des pieds.

Des prélèvements soigneux furent effectués sur le suaire à cet endroit et examinés avec des microscopes spéciaux à haute résolution et l'on découvrit des particules étrangères entre les fibres. Ces particules étaient constituées de calcite.

Joseph Kohlbeck et Richard Levi-Setti analysèrent les spectres de ces échantillons et les comparèrent à ceux obtenus de calcites de diverses provenances.

Il se trouve que la signature chimique de la calcite trouvée sur le suaire correspond à une forme très rare, jusqu'ici trouvée uniquement près de la porte de Damas à Jérusalem : l'Aragonite du travertin.

Conclusion:

  1. Bien que l'on ne puisse pas prouver que cette forme de calcite n'existe pas ailleurs, elle est sûrement très rare et indique très probablement que le suaire a séjourné à Jérusalem.
  2. Le fait que cette calcite se trouve au niveau des pieds s'explique évidemment si l'homme du suaire a marché dans les rues et que quelques traces de poussière se sont insinuées dans le linceul après sa mort : le suaire aurait donc contenu un vrai corps.
  3. Il est clair qu'aucun faussaire médiéval européen n'aurait eu une quelconque raison de mettre à cet endroit quelques pincées de poussière indiscernables et provenant sans doute de Jérusalem.

 

 

 
[ Accueil ] [ Le Lin et le Tissu ] [ Carbone 14 ] [ L'image ] [ "Sang" ou "Peinture" ? ] [ Formation de l'image ] [ SYNTHESE ] [ Autres Faits ] [ Dernières Nouvelles ] [ Liens ] [ Mises à Jour ] [ Questions/Réponses ] [ L'Auteur ] [ Galerie Photos ] [ Plan du Site ]
Copyright © suaire-science.com